ESB année 30 (identification en 1986)

C'est pas bientôt fini l'ESB !

 

* *

4 mars 2017

Six mois plus tard, la France n'est plus rejetée elle non plus par la Chine qui se méfie de ses poulets....

http://www.leparisien.fr/economie/vache-folle-la-chine-rouvre-partiellement-son-marche-au-boeuf-francais-03-03-2017-6729888.php

 

**

23 septembre 2016

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/elevage/esb-la-chine-leve-lembargo-sur-le-buf-americain-1,0,2698757707.html

En fait, il s'agit d'une levée partielle comme le titre arcinfo suisse :

 

http://www.arcinfo.ch/articles/monde/vache-folle-la-chine-leve-en-partie-un-embargo-de-13-ans-sur-le-boeuf-americain-581842

 

On apprend en même temps que

 

<<Le Brésil, qui avait également maintenu un embargo ancien sur le boeuf américain, a de son côté repris langue avec les Etats-Unis en août pour une levée des interdictions croisées des deux pays sur les produits carnés.>>

 

*

31 mai 2016

http://www.lunion.fr/734875/article/2016-05-30/cas-de-vache-folle-dans-les-ardennes-une-cinquantaine-de-vaches-abattues

 

VIDEO. Cas de vache folle dans les Ardennes: l'éleveur dénonce "un vaste gâchis"

 

Rédaction en ligne

 

C’est finalement ce lundi matin, avec retard par rapport à l’arrêté préfectoral, que les vaches de Sylvain et Olivier Duant, sont parties vers le centre équarrissage......

Que voulez-vous dire ?

 

*

26 mai

Le Parisien ajoute au texte du Figaro un historique et la célèbre vidéo montrant les symptômes de la maladie...

http://www.leparisien.fr/societe/soupcons-de-vache-folle-dans-les-ardennes-57-betes-abattues-lundi-24-05-2016-5824831.php

Remarquez le titre "Soupçons...." qui montre bien que ce cas "classique" est totalement "atypique" et pose question aux médias!

*

25 mai

Les Salers de la peur à l'abattoir....

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/05/24/97001-20160524FILWWW00260-vache-folle-une-cinquantaine-de-betes-a-abattre.php

Et si cela ne venait pas de l'alimentation ?

Tant que l'on ne connaîtra pas la génèse des formes sporadiques, quelles soient "atypiques" ou "classiques", comment raisonner ?

*

22 mai

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/elevage/esb-le-japon-leve-lembargo-sur-le-buf-italien-1,0,1237650782.html

Après 15 ans d'embargo, le Japon accepte le boeuf italien...

<<Cette levée intervient quelques mois après celle concernant la viande bovine en provenance de la France, de l’Irlande, des Pays-Bas, de la Pologne, du Danemark et de la Suède.>>

*

8 mai

http://www.lardennais.fr/719283/article/2016-05-07/ardennes-apres-le-cas-de-vache-folle-le-troupeau-n-a-toujours-pas-ete-abattu

Huit semaines après la confirmation d’un cas d’ESB au sein de leur élevage, Sylvain et Olivier Duant sont toujours contraints de nourrir les 60 bovins du cheptel devant être euthanasiés.

*

22 mars 2016

francetv info

Le ministère de l'Agriculture annonce un cas de suspicion d'encéphalopathie spongiforme bovine, plus connue sous le nom de "maladie de la vache folle", dans un élevage des Ardennes.

 http://agriculture.gouv.fr/suspicion-dun-cas-dencephalopathie-spongiforme-bovine-esb-dans-les-ardennes

22/03/2016
Communiqué

Une suspicion d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a été détectée chez une vache de race Salers, issue d’une exploitation du département des Ardennes.

La suspicion a été établie le 17 mars par le laboratoire national de référence de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), grâce à des prélèvements réalisés sur l’animal à l'équarrissage.

Les prélèvements ont été envoyés ce jour au laboratoire de référence de l’union européenne (LRUE) afin d’avoir une confirmation du résultat de l’analyse. Le résultat devrait être disponible dans un délai de 8 à 10 jours.

Une enquête épidémiologique a été également lancée pour recueillir les informations pour mieux comprendre l’origine de la maladie si celle-ci était confirmée.

Un arrêté préfectoral de mise sous surveillance (APMS) du troupeau a été pris ce matin par le Préfet des Ardennes.

*

6 août

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/08/05/97001-20150805FILWWW00331-vache-folle-l-espoir-d-un-traitement.php

Une substance créée par des chercheurs a bloqué l'infection de rongeurs par des prions, considérés comme des agents de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) ou maladie de la vache folle, ouvrant la voie au tout premier médicament, selon une étude publiée mercredi....Les chercheurs appartenant notamment à l'Institut de Neurologie de l'université de Zurich (Suisse) et à l'Institut de biologie et de chimie des protéines à l'université de Lyon (France) (disent que cela) pourrait permettre de concevoir une nouvelle classe de médicaments.

Dommage que l'article ne parle pas des autres maladies de type CJ ! Le variant CJ de l'ESB est derrière nous et a peu de chances de revenir!

29 juin

La dépêche d'agence ou le communiqué OIE ont été repris par quelques médias dont certains cités par Press report

http://www.press-report.fr/clanek-50258309-irlande-1er-cas-de-vache-folle-depuis-2013

 

27 juin

le mystère de la vache irlandaise, ESB "classique" à cinq ans seulement!   ...Les charognards réagissent !

Le statut de «risque négligeable» en péril d'après Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/06/26/20002-20150626ARTFIG00098-premier-cas-de-vache-folle-detecte-en-irlande-depuis-2013.php

La confirmation de ce premier cas depuis 2013 est un coup dur pour l'industrie bovine irlandaise. L'exportation de viande bovine issue d'Irlande reste aujourd'hui soumise aux contraintes et suspicions nées à l'époque. Dublin n'a obtenu qu'au début de cette année la levée de l'embargo sur les exportations de viande bovine aux États-Unis et en Chine, pour la première fois depuis la crise des années 1990.

 

25 juin

francetv info

Un cas de vache folle a été identifié en Irlande. C'est le premier depuis 2013. Le bovin en question a été retrouvé mort dans une ferme du nord-est du pays début juin. Soixante-sept bovins de la même ferme ont été abattus, testés négatifs et exclus des chaînes alimentaires humaine et animale.

Il y a de grandes chances pour que ce soit une ESB "atypique" (en fait naturelle), non causée par l'alimentation....On espère des précisions. Si c'est exact, il n'y aurait aucune raison de déclasser l'Irlande ni de boycotter ses produits bovins ! Mais comment raisonner l'Homo sapiens quand il est en cohorte?

**

13 juin 2015

http://www.usinenouvelle.com/article/un-cas-de-vache-folle-suspecte-en-irlande.N335296

Le ministère irlandais de l’Agriculture suspecte un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine dans une exploitation laitière. Le pays venait d'être reclassifié par l’Organisation mondiale de la santé animale, descendant du "risque maîtrisé" au "risque négligeable"....Il s'agit d'une vache âgée de cinq ans au sein d’une exploitation laitière du comté de Louth, dans le nord du pays, identifiée par un système de surveillance de la mortalité dans les fermes. "L’animal n’a pas été présenté à l’abattage et n’est pas entré dans la chaîne alimentaire", souligne le ministère. Les résultats des tests, qui incluent la cohorte de naissance et la descendance de l’animal impliqué, seront connus dans une semaine....

Quand l'OMS se décidera-t-elle à distinguer les diverses ESB?.... Il y a peut-être un cas par semaine dans le monde de cas dits "atypiques" ou de "vache couchée" dans les pays qui ne les déclarent pas ou ne les comptabilisent pas !

**

5 avril 2015

Un peu d'histoire...A l'automne 1996, on savait déjà que l'heure d'été n'économisait pas l'énergie... Les médias se moquaient des éleveurs depuis 20 ans... en parlant surtout des vaches dont on détraquait l'horloge biologique. De là à imaginer que c'est cela qui les rendait folles ... Voyez un extrait du Parisien du 11/10/1996

***

10 mars

http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201503/09/01-4850658-vache-folle-en-alberta-la-source-de-contamination-recherchee.php

La Presse Canadienne
CALGARY    9 mars 2015

Le ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Gerry Ritz, croit que tenter de comprendre comment une vache albertaine a été infectée par l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) - ou maladie de la vache folle - est comme chercher une aiguille dans une botte de foin..... mangée depuis des années ! 

***

20 février

http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2015/02/18/007-vache-folle-alberta-enquete-naissance-2009.shtml

Le dernier animal atteint de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) qui a été identifié la semaine dernière au Canada est né en mars 2009 dans une ferme du nord de l'Alberta, près d'Edmonton, indique l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Cela signifie que la bête malade est née deux ans après l'entrée en vigueur du renforcement de l'interdiction frappant les aliments pour animaux.

*

19 février

La peur revient !

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2015/02/19/10001-20150219ARTFIG00408-la-vache-folle-de-l-alberta-dans-les-assiettes-europeennes.php

Alors que le Canada et l'Union européenne ont signé un accord de libre-échange qui permettra l'importation de vastes quantités de bœuf canadien en France, l'État canadien de l'Alberta a identifié un cas de vache folle. Les consommateurs français auront donc le choix entre celle-ci et l'animal élevé aux hormones dans les prairies pétrolières.

*

http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2015/02/17/007-vache-folle-alberta-ferme-connue.shtml

L'Agence s'est gardée de dire à la Canadian Cattlemen's Association l'âge du bovin contaminé, ainsi que le nombre de bêtes du même troupeau susceptible d'avoir consommé la même nourriture pendant la première année de leur vie, fait remarquer John Masswohl, un représentant des producteurs bovins.

*

On a donc appris par l'OIE qu'Il s'agissait d'une "vache couchée", comme on dit aux USA, de celles qui ne peuvent pas mourir debout!

On apprend par la même occasion que "non-négatif" signifie "positif"
et que non-ambulatoire veut dire "qui marche, ambulant"

Parlez-vous franglais ? Sinon, dégagez !

*

18 février.. Alberta -  Selon l'OIE, il s'agit d'une ESB "vraie", c'est à dire de celles d'origine alimentaire...Il se peut donc qu'il y ait d'autres cas !

18/02/2015: Encéphalopathie spongiforme bovine, Canada, (Notification immédiate)

  Infection sub-clinique
Agent causal ESB type-C (classique)

<<Le 4 février 2015, un vétérinaire privé avait visité un élevage ayant informé d’une vache incapable de marcher (non ambulatoire) et avait prélevé des échantillons dans le cadre du Programme national de surveillance de l’ESB au Canada. Des tests de détection rapide effectués au Laboratoire provincial à Edmonton, Alberta, avaient été non négatifs, ce qui avait été notifié à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) le 7 février 2015. Ces résultats avaient été confirmés comme étant un cas d’ESB classique par le Laboratoire de référence de l’OIE pour l’ESB de l’ACIA à Lethbridge, Alberta, le 11 février 2015.>>

 

***

14 février

Sur le thème...chercher quand on est sûr de ne rien trouver....

Une vache de réforme positive à l'ESB en Alberta.
Il serait temps soit d'arrêter de chercher les cas sporadiques dans certains pays, soit de l'imposer au monde entier! Sinon on en a encore pour dix ans !

Voir la rubrique ESB protéinopathies  et aussi un article du 13 février

http://www.boursorama.com/actualites/canada-un-cas-de-vache-folle-detecte-50c86a3eaa8a9ed2d081d5d12364680d

**

30 janvier

Bonne analyse du journal La Dépêche....Un voilà un qui ne dort pas au fond de la classe!

http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/29/2039316-un-cas-de-vache-folle-atypique-avere-en-norvege.html

Il ne s'agissait donc pas d'autres cas (2 ou4) dans d'autres exploitations comme on a pu le lire, mais de l'élimination par précaution des 4 animaux apparentés à l'animal de 15 ans détruit pour cause d'ESB "atypique".

Pour parler comme aux USA, on peut dire que l'animal reconnu porteur d'ESB "atypique", était plutôt une "vache couchée" en mauvais état de santé et donc refusée  priori.

On a donné depuis le début du siècle la qualification de "classique" à l'ESB malencontreusement provoquée par la grande distribution de farines non sécurisées.

Nous voici donc revenus à la VRAIE ESB, la sporadique, passée inaperçue avant la crise de la vache folle. Elle continuera, et on en trouvera de temps en temps et pendant longtemps, uniquement dans les pays qui la cherchent bien entendu.

A tous les décideurs et/ou acteurs de tirer la leçon de cet épisode norvégien, qui vient confirmer les précédents cas observés depuis quelques années.

***

29 janvier   L'OIE fait le point sur la vache de 15 ans

Situation au 29 janvier 2015 : Le 20 janvier 2015, l'Institut vétérinaire norvégien a informé d’une suspicion d’EEB chez une vache en Norvège en se basant sur un test initial effectué sur du matériel du SNC. Une partie de ce matériel a été envoyé au Laboratoire de référence de l'Union européenne à Weybridge (21 janvier 2015) pour vérification du diagnostic. La vache atteinte était âgée de 15 ans et était née en Norvège. La mère avait été importée de Suède. La vache n'a pas montré de signes cliniques de maladie neurologique avant d'être abattue en raison de son âge et de lésions (12 janvier 2015). Le test pour l’EEB a été effectué dans le cadre du programme de surveillance de l’EEB. L'Autorité norvégienne de sécurité alimentaire (NFSA) a mis en œuvre des restrictions aux déplacements dans l’élevage et a effectué des enquêtes épidémiologiques. La NFSA a identifié quatre animaux à risque, conformément à la législation pertinente. Les déplacements de ces animaux sont également soumis à des restrictions officielles. Les quatre animaux à risque identifiés seront abattus et éliminés par incinération conformément à la législation de l'Union européenne. Lors de l'enquête épidémiologique y compris l’enquête en amont des animaux à risque de l'exploitation d'origine ainsi que de l’exploitation actuelle ont été identifiés 2 descendants nés dans les deux ans précédant l'incident en plus de 2 bovins appartenant soit à (1) la cohorte d’animaux nés dans le même troupeau que l'animal atteint dans les 12 mois précédant ou suivant la date de naissance de la vache atteinte soit à (2) la cohorte d’animaux qui au cours de la première année de leur vies ont été élevés avec la vache atteinte au cours de sa première année de vie. Les déplacements de la descendance née dans les deux années qui ont précédé l'incident et de la cohorte d’animaux à risque sont soumis à des restrictions et l’abattage et la destruction de ces animaux seront effectués dès que possible. La carcasse de la vache atteinte a été complètement détruite. La NFSA s’assure que la carcasse de la vache a été traitée par stérilisation sous pression dans une usine de transformation de catégorie 1 et que le matériau résultant a été envoyé à l'incinération / co-incinération conformément aux dispositions du règlement sur les sous-produits animaux.

***

26 janvier     Plusieurs cas d'ESB en Norvège (?), très probablement uniquement atypiques sur des animaux âgés (au moins un de quinze ans)

On a appris le  24 janvier que d'autres fermes sont concernées. Quatre animaux en tout, 2 cas confirmés et 2 suspectés.
http://www.tnp.no/norway/panorama/4787-animals-on-three-farms-may-have-mad-cow-disease-norway

**

22 janvier

Un cas d'ESB, probablement atypique et sporadique, en Norvège ?

http://www.rtl.fr/actu/international/un-cas-probable-de-vache-folle-en-norvege-7776285993

**

6 janvier 2015

Pour marquer l'anniversaire de ce blog, Bruxelles demanda aux USA d'accepter le boeuf européen

http://www.20minutes.fr/economie/1510067-20150105-vache-folle-europe-appelle-etats-unis-rouvrir-marche-buf-europeen

La Commission européenne a appelé lundi 5 janvier les Etats-Unis à rouvrir leur marché à toutes les exportations de bœuf européen, gelées depuis 1998 à la suite de l'affaire de la vache folle, après un premier feu vert donné par Washington à la viande irlandaise.

***

28 décembre

ROUMANIE  Un bovin sans signes cliniques s'est révélé positif à l'ESB à l'abattage

(info OIE)

Il y a certainement de l'ESB sporadique atypique partout, mais seuls les pays qui la cherchent obstinément en découvrent !

***

21 octobre

Le cas ESB atypique en Roumanie  : Incident clos selon l'OIE

*

13 octobre

http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-Ethique/Sciences/Peut-on-considerer-que-l-epidemie-de-vache-folle-est-terminee-2014-10-12-1247901

Nous avons demandé à Jeanne Brugère-Picoux, professeur honoraire de pathologie du bétail à l’École nationale vétérinaire d’Alfort, membre des Académies vétérinaire et de médecine, ce qu’elle pensait de cette décision.

« La décision de lever les tests de dépistage de l’ESB sur les animaux nés après le 1er janvier 2002, c’est-à-dire ayant moins de douze ans, était attendue depuis longtemps par les éleveurs. C’est une bonne décision car la maladie est devenue très rare (1). En effet, la situation épidémiologique de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) s’est améliorée ces dernières années.

*

3 octobre 2014

La fin des tests (OBLIGATOIRES)  Encore un titre approximatil !

<<Le dépistage coûte plus de 40 millions d’Euros par an à la filière pour éliminer un animal dont la consommation ne présente aucun risque, les organes à risques étant de toute façon détruits.>>
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0203825642561-vache-folle-la-france-met-fin-aux-tests-de-depistage-1049150.php?mZpWf901T aient147kZkt.99

....sans compter l'interdiction à contre-temps des farines aanimales, alors que les "futures PAT" avaient été sécurisées !

**

31 juillet

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/elevage-bovin-esb-des-paysans-ruines-des-troupeaux-abattus-mais-pas-de-coupables-confederation-paysanne-91978.html#WSE68ScyQebXZzFA.99

 

Elevage bovin/ESB

« Des paysans ruinés, des troupeaux abattus... mais pas de coupables ! » (Confédération paysanne)

En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/elevage-bovin-esb-des-paysans-ruines-des-troupeaux-abattus-mais-pas-de-coupables-confederation-paysanne-91978.html#mmgVSj0xyARu2fJb.99

<<« Pour les paysans qui ont donc payé un lourd tribut financier et humain (arrêt d'activité, réorientation des systèmes d'exploitation...) à cette crise, cette lente décision de la justice apparaît comme profondément injuste. En plus d'être lésés, les producteurs de ruminants se sentent profondément trahis ! », conclut la Confédération paysanne.>>

 

***

29 juillet     Mis à part Europe 1, pas de commentaires sur les grands médias dont les spécialistes sont sans doute à la retraite 

Article d’Agrisalon  du 26 d’après AFP - Paris, 25 juil 2014  - Dix-sept ans après le début de l'enquête, des juges d'instruction ont rendu un non-lieu général dans l'affaire de la vache folle, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Voici le contenu, avec mes commentaires ou ajouts intercalés (en italique comme d'habitude) 

Lancée en 1997, l’enquête française portait sur l'importation de bovins et de farines animales britanniques, et leurs conséquences sur la propagation de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et de sa variante humaine, la maladie mortelle de Creutzfeldt-Jakob. Les maladies de Creutzfeldt-Jakob ne sont pas « la variante humaine de l’ESB .

C’est le variant EBB qui est l'UNE des CJ humaines. Amalgame qui est la cause de l’identification de plus en plus fréquente : « vache folle = CJ » !

Quatre personnes, des responsables d'usine de fabrication d'aliments pour bétail, avaient été mises en examen dans le dossier, certaines pour tromperie ou falsification. Une des quatre est depuis décédée.

Quatre, moins certaines, moins une, cela fait combien ?

Le non-lieu a été rendu mercredi par les juges d'instruction du pôle santé publique à Paris, a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Aux yeux du Parquet, qui avait lui aussi requis un non-lieu général, il n'avait d'une part pas été démontré que les produits vendus par ces usines contenaient des protéines animales.

Pourtant elles étaient certainement certifiées contenir des protéines identifiables comme animales. Rappelez-vous ce qu’on a appelé « les contaminations croisées » (voir la page 12 du rapport rédigé pour le CIV  « Encéphalopathies des ruminants et santé publique »)
http://www.civ-viande.org/wp-content/uploads/2013/11/OKBrochure-ESST_56-pages-VERSION-5-BD.pdf
On y lit : <<Sur l’exploitation: par consommation accidentelle d’un aliment destiné à une autre espèce quand il y avait, par exemple, une activité d’élevage de volailles et de bovins sur la même exploitation. C’est à ce scénario que pourrait être attribuée la contamination du premier cas clinique d’ESB décrit au Danemark : la génisse concernée s’étant échappée et ayant consommé de l’aliment pour dindes.>>

D'autre part, aucune volonté de contourner les législations n'avait pu être caractérisée chez les personnes mises en examen, avait expliqué une source judiciaire à l'AFP à la mi-avril.

La volonté ou le laissez-faire se situaient peut-être chez d’autres personnes que celles mises en examen ?

Sur le volet « homicides involontaires », « nous savions dès l'origine que ce serait très difficile car il fallait démontrer un lien de causalité certaine » entre la consommation de certaines viandes et les décès, avait expliqué l'un des avocats des parties civiles, Me Bernard Fau, lors de l'annonce des réquisitions du Parquet.  

« viandes »   Voir plus loin

Le gouvernement britannique avait reconnu pour la première fois en mars 1996 l'existence d'un « lien » possible entre la maladie bovine et l'apparition de cas d'une nouvelle forme de maladie humaine, la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ).

 Il fallait dire plus simplement : <<une nouvelle forme des maladies humaines de Creutzfeldt-Jakob, le vMCJ.>>

Devant le nombre important de contaminations (des bovins) par l'ESB en Grande-Bretagne, la France avait décidé unilatéralement en mars 1996 (*) de suspendre l'importation de viandes bovines britanniques, décision entérinée quelques jours plus tard à l'échelon communautaire par la Commission européenne. Cet embargo français avait été levé en septembre 2002.
(*) C’est en juin 1990 (voir plus loin) qu’a eu lieu l’embargo, levé six jours plus tard. Et toujours le mot « viandes » alors que ce sont les abats blancs et autres MRS qui contiennent les prions pathogènes.

Un 27e cas du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob avait été répertorié en France en 2012.

(Au total 230 cas dans le monde, tous mortels, dont 177 au Royaume-Uni, très loin derrière les autres CJ qui sont de l’ordre de 2300 pour la France seule)

La crise de la vache folle avait plombé l'industrie de la viande (toujours perceptible) et généré la panique chez les consommateurs (apaisée mais toujours prête à être ravivée).

Lien :
http://www.agrisalon.com/actualites/2014/07/26/non-lieu-general-dix-sept-ans-apres?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Toujours tiré du  Rapport « Encéphalopathies des ruminants et santé publique » du CIV     (chapitre Dates clefs de la réglementation…)

ROYAUME-UNI
Juin 1988 - Déclaration obligatoire des cas d’ESB.
Juillet 1988 - Interdiction des FVO dans l’alimentation des ruminants ; les exportations sont toujours possibles.
Novembre 1989 - Interdiction des abats spécifiés bovins (ASB) pour la consommation humaine.
Septembre 1990  - Interdiction des ASB dans l’alimentation de tous les animaux d’élevage, c’est-à-dire les espèces animales dont les produits sont consommés par l’Homme, y compris les porcs et les volailles.

Puis les principales mesures effectives en 1994 (Interdiction des exportations de viandes bovines provenant d’élevages ayant eu un cas d’ESB diagnostiqué au cours des six dernières années, etc….), 1995 et 1996

FRANCE
Août 1989 - Interdiction des FVO provenant du Royaume-Uni dans l’alimentation des ruminants. Extension de l’interdiction aux FVO provenant d’Irlande. 
Juin 1990 - Embargo sur les viandes bovines et les bovins britanniques, levé 6 jours après sa promulgation sous pression européenne. 


Il faudra attendre 1996 pour un embargo durable et des mesures efficaces….Dommage qu’ensuite on n’en ait pas tenu compte sous la pression populaire !

*****

27 juillet

Europe 1 (document du 25 juillet)

http://www.europe1.fr/France/Scandale-de-la-vache-folle-il-n-y-aura-pas-de-proces-2190515/

<< INFO E1 - Les juges d'instruction en charge du dossier ont délivré un non-lieu général vendredi dans cette enquête ouverte en 1997.

INFO E1. Il n'y aura pas de procès du scandale alimentaire de la vache folle. Selon les informations recueillies par Europe 1, les juges d'instruction chargés de cette enquête ouverte en 1997 ont décidé de délivrer un non-lieu general. Quatre personnes, des responsables d'usine de fabrication d'aliments pour bétail, avaient été mises en examen dans ce dossier pour "tromperie sur la qualité d'un produit" ou "falsification". Une des quatre est décédée en 2010.

>> LIRE AUSSI - Affaire de la vache folle : "la question des responsabilités est complexe"

Bovins et farines animales britanniques. l'enquête portait sur l'importation de bovins et farines animales britanniques et leur conséquences sur la propagation de la maladie de la vache folle (ESB, encéphalopathie spongiforme bovine) qui a provoqué la mort de 27 personnes et de milliers de bovins en France.

Un nouvel échec du pôle de santé publique. Ce non-lieu résonne comme un nouvel échec judiciaire du pôle de santé publique. Le dossier a été instruit de 1997 à 2005 par la juge Edith Boizette, puis par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy jusqu'en 2013. Les deux magistrates, qui ont repris le dossier, ont estimé, comme le Parquet de Paris l'avait requis en novembre dernier, qu'on ne pouvait pas démontrer de tromperie ou de falsification de la part des entreprises soupçonnées d'avoir vendu des produits contenant des protéines animales interdites. >>

Il est intéressant de voir que l'artcle parle de "PROTEINES ANIMALES"....de bon augure pour la suite ?

A la mi-avril, quand le non-lieu avait été annoncé, Europe 1 avait fait un article déjà signalé sur ce blog

http://www.europe1.fr/France/Scandale-de-la-vache-folle-la-question-des-responsabilites-est-complexe-2076795/#

On y lisait

<<Et alors que le parquet de Paris vient de requérir un non-lieu général dans cette affaire, la magistrate n'est pas étonnée. "On a fait une enquête avec les gendarmes, dans chaque constitution de partie civile pour connaître les habitudes alimentaires, essayer presque de retrouver la vache contaminante et le moment de la contamination. Mais c'est très difficile, il y a eu beaucoup de vaches contaminées. Quel bovin ? Quel restaurant ? Ça a été très difficile", explique-t-elle sur Europe 1.>>

Manifestement la magistrate, si les propos rapportés sont exacts, faisait l'amalgame entre sécurité alimentaire pour le consommateur et préjudice pour les éleveurs !

*

Le 15 avril, 20 minutes indiquait que le non-lieu avait été requis en novembre 2013

http://www.20minutes.fr/societe/1351433-non-lieu-requis-dans-l-enquete-sur-l-affaire-de-la-vache-folle

***

26 juillet à 23h

Une dépêche de France Télévision confirme ce qui était prévisible depuis la mi-avril
<<FTVi
C'est l'épilogue d'une affaire qui avait fait trembler la France. Dix-sept ans après le début de l'enquête, des juges d'instruction ont rendu un non-lieu général dans l'affaire de la vache folle. Lancée en 1997, l'enquête française portait sur l'importation de bovins et de farines animales britanniques, et leurs conséquences sur la propagation de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et de sa variante humaine, la maladie mortelle de Creutzfeldt-Jakob.>>

C'était donc la faute à "pas de chance"!

***

23 juillet 2014

J'ai pris le temps de lire les 58 pages avant de m'essayer à un commentaire. Ne le prenez pas pour argent comptant, car je ne suis pas spécialiste des ESST et des protéinopathies en général, bien que suivant le problème depuis vingt ans en tant qu'épidémiologiste généraliste. J'espère que des biologistes experts en la matière me critiqueront.
 
Bref, il me semble que l'on va peut-être enfin avancer et se débarrasser du fantôme de la vache folle.
Ce qu'on appelle "ESB classique" est en fait une nouvelle maladie provoquée par la technologie agro-alimentaire.
Alors que les "ESB atypiques" constituent le bruit de fond de l'ESB en général. On en découvre régulièrement en petit nombre parce qu'on les cherche. On manque de données sur leur dangerosité pour le consommateur, animal ou humain. Peuvent-elles donner naissance à un "variant" (en fait le même prion) comme l'ESB dite classique, et capable comme le "vCJ" de franchir la barrière d'espèce ?
Je souhaite que dans quelques années, l'ensemble de la planète se calme dans sa crainte de l'ESB et se contente d'enregistrer les autres maladies de type CJ, héréditaires, iatrogènes, ou autres, qui l'une ou l'autre font peur étant donné qu'elles sont incurables.
Je souhaite aussi que l'étude des trois (ou plus) ESB atypiques, qui sont en fait des sporadiques, permette de mieux comprendre les mécanismes d'infection des CJ, et, qui sait, de lutter contre elles de manière préventive ou curative.


2014-07-21 19:26 GMT+02:00 'francois PECQUERIE' fpecquerie@wanadoo.fr [hygiene] <hygiene@yahoogroupes.fr>:
a écrit :
  
Nouveau protocole pour les enquêtes sur l’ESB atypiqueNews in brief
21 juillet 2014

L’EFSA a développé un nouveau protocole de laboratoire portant sur la manière de réaliser de nouvelles études pour enquêter sur la présence de l’agent de l’encéphalopathie spongiforme bovine atypique (ESB) dans les tissus d’animaux infectés.

Le document couvre le nombre d’animaux à tester, les tissus à analyser et les méthodes permettant de détecter l’agent de la maladie.

L’ESB appartient à un groupe de maladies appelées encéphalopathies spongiformes transmissibles qui affectent le cerveau et le système nerveux des humains et des animaux. Les ESB peuvent être divisées en ESB classiques et ESB atypiques.

Les connaissances actuelles sur l’ESB atypique sont limitées et la mise en place de ce protocole contribuera à combler les lacunes d’information.


Protocol for further laboratory investigations into the distribution of infectivity of Atypical BSE
EFSA Journal 2014;12(7):3798 [55 pp.]. doi:10.2903/j.efsa.2014.3798 http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/doc/3798.pdf
 

***

20 mai 2014 

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/560617/breves+en-direct/l-arabie-suspend-l-importation-de-bovins-du-bresil-en-raison-de-la-vache-folle#.U3to9vRdWSo

A ce propos, je n'ai toujours rien vu sur la comparaison "ESB typique" / "ESB atypique ou sporadique" du point de vue de la dangerosité des prions associés. A noter que les médias persistent à parler de "viande(s)" alors que la démédullation a éliminé le risque lié aux abats blancs. Reste à savoir si cette pratique est générale dans tous les pays où l'on mange du bovin ou du ruminant en général. 

***

26 avril

Un cas de vache folle atypique brésilienne avec une dépêche AFP

http://www.tele-animaux.com/actualite,info,bresil--enquete-ministeriel---:12102.html

<<Brasilia, 25 avr 2014 (AFP) - Le ministère brésilien de l'Agriculture a ouvert une enquête après la détection d'un cas atypique de "vache folle" dans l'Etat du Mato Grosso...sur un unique bovin élevé en pâturage et qui a été abattu le 19 mars en raison de son âge avancé, 12 ans, et sans symptômes de troubles neurologiques.>>

 

***

17 avril

Un article qui montre bien, à mon avis, la confusion chez les médias et peut-être aussi chez la justice entre "viandes" et "farines". La viande britannique était interdite à l'importation, mais pas les farines (dérogations destinées en théorie aux monogastriques)

http://www.francetvinfo.fr/proces-de-la-vache-folle-la-justice-dans-l-impasse-va-prononcer-un-non-lieu_576603.html

****

16 avril

Le non lieu fait réagir !

http://bretagne.france3.fr/2014/04/16/vache-folle-le-non-lieu-annonce-ecoeure-les-eleveurs-bretons-460379.html

 

De là à conclure que les plaintes ont été jugées infondées ! Au moins voilà un article qui parle des farines...

<< L'enquête porte sur l'importation de bovins et de farines animales britanniques depuis 1989, et leurs conséquences sur la propagation de la maladie de la vache folle, en France. >>

*Malheureusement un autre article confond une fois de plus farines "à l'ancienne" et PAT

http://bretagne.france3.fr/info/vache-folle-elle-avait-perdu-son-troupeau-71530561.html

Il va falloir réexpliquer encore et encore....!

***

15 avril

La nouvelle est reprise par Europe 1

http://www.europe1.fr/France/Affaire-de-la-vache-folle-vers-un-non-lieu-2068003/

***

14 avril

Non-lieu requis  au sujet des plaintes déposées le siècle dernier  ...On saura peut-être un jour comment elles sont devenues folles, ces pauvres bêtes! 

La justice a frappé

Illustration ci-contre à l'aide d'un dessin paru dans "Le Monde" au temps où l'on refusait la viande britannique mais où on achetait à bas prix les farines produites à partir des cadavres des ruminants. Vous trouverez l'original dans la rubrique de la vache folle.

http://abonneslemonde.fr/planete/article/2014/04/14/non-lieu-requis-dans-l-enquete-sur-l-affaire-de-la-vache-folle_4400855_3244.html

Entre temps, beaucoup de vaches sont mortes et pas mal d'éleveurs aussi.

***

mi-janvier 2014   Un cas d'ESB atypique signalé en Allemagne sur une vache de 10 ans

***

30 décembre

Arrêt des tests en France

http://www.pleinchamp.com/elevage/bovins-viande/actualites/reglementation-sanitaire-l-arret-des-tests-esb-a-l-abattoir-est-attendu-en-2014-indique-nathalie-veauclin-du-sniv-sncp 

Nathalie Veauclin  (SNIV-SNCP)  Suite à une analyse de risque par l'Efsa (agence européenne de sécurité alimentaire), la Commission européenne permet l'arrêt des tests à l'abattoir par les États membres qui le souhaiteraient, à compter de février 2013.
À ce jour, les pays autorisés à cesser les tests ont tous utilisé cette possibilité, à l'exception de la France et de trois autres pays, dont l'Allemagne qui a élevé néanmoins l'âge des tests à l'abattoir à 96 mois….

…La position française actuelle s'appuie sur un avis de l'Anses qui souligne l'intérêt épidémiologique que pourraient représenter les tests pour détecter des cas atypiques. Reste à savoir si la Commission continuera à subventionner les tests ESB à partir de 2014….

… La grande différence entre l'Europe et le reste du monde, c'est qu'en Europe, les pays à risque négligeable continuent à retirer les MRS (matériaux à risque spécifié) en vertu du règlement CE 999-2001 tandis que cela n'est pas exigé pour les pays à risque négligeable du reste du monde.  

Commentaire - Cela voudrait dire que les facteurs de compétitivité seraient obérés au niveau européen, et pas seulement de la France (ou du Royaume-Uni,  etc..)

***

10 décembre 2013

Le CIV a sorti une brochure sur la vache folle, historique, bilan, situation et réglementation actuelles, vCJ, etc

http://www.civ-viande.org/wp-content/uploads/2013/11/OKBrochure-ESST_56-pages-VERSION-5-BD.pdf

***

8 novembre

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/DGALN20138178Z_cle8f15f8.pdf

 On l'attendait depuis janvier 2013.....

Alignement de la liste des matériels à risque spécifiés (MRS) avec la
réglementation communautaire.

NOTE DE SERVICE
DGAL/SDSSA/N2013-8178
Date: 06 novembre 2013

Date de mise en application : Immédiate

***

4 novembre

Prise en compte de l'allégement des tests ESB Espagne – (Galice – La Corogne)  -
http://www.laopinioncoruna.es/galicia/2013/11/04/galicia-minimiza-analisis-vacas-locas/779013.html
Les tests ne sont obligatoires à partir de maintenant que pour les animaux nés avant le 1er Janvier 2003
Malgré la confirmation qu'une vache de cinq ans était morte de la maladie de Creutzfeldt-Jakob bovine, le nouveau règlement européen va s'appliquer et éviter 80000 tests par an en Galice.

***à

LA MALADIE OUI OU PRATIQUEMENT OUI, LES CONSEQUENCES NON !

9 octobre 2013

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/10/09/97002-20131009FILWWW00439-vache-folle-fin-des-tests-demandee.php

Les professionnels de la viande réclament la fin des tests de dépistage de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, vache folle) sur les animaux arrivant en abattoir, comme l'autorise l'Europe depuis janvier 2013.

*******************************************************************************************

23 juin 2013

Conséquences au Canada de la crise de la vache folle il y a dix ans : l'abattoir COLBEX

Décembre 2012

http://argent.canoe.ca/nouvelles/affaires/transactions-anormales-abattoir-levinoff-colbex-7122012

« L'abattoir Levinoff-Colbex, qui a fermé ses portes en mai, a surpayé pour l'achat de bêtes pendant ses derniers mois d'activité, et ce malgré sa situation déficitaire….L'installation a souffert des misères du marché des vaches de réforme - vendues à la fin de leur «carrière» laitière - en raison de la crise de la vache folle….

Février 2013

« Québec demande une enquête sur la vente de l'abattoir Levinoff-Colbex - Le reportage d'Alain Laforest »  (vidéo)

http://tvanouvelles.ca/video/2178817020001

*

Mai 2013

http://www.coolfm.biz/display_news.php?news_id=3101

En faillite depuis un an, l’abattoir Levinoff-Colbex pourrait renaître grâce à un groupe d’éleveurs de bovins de la région Chaudière-Appalaches. (Beauce)

*

Juin 2013

http://www.amvpq.org/index.cfm?p=news&id=833

Vers un redémarrage de l’ex-abattoir Colbex?     Québec, mardi 18 juin 2013 -

*************************************************************************************************

21-22 mai 2013

Petite musique qui nuit... à Mozart (Canada)

http://www.radio-canada.ca/regions/saskatchewan/2013/05/17/004-vache-folle-producteurs-perseverance.shtml

Vous pouvez voir un extrait de la vidéo ci-dessous

Vive le bio!

http://www.radio-canada.ca/regions/manitoba/2013/05/17/004-virage-biologique-viande-crise-vache-folle-dix-ans.shtml

**

Il ya dix ans, la vache folle au Canada
Radio-Canada
Le 20 mai 2003, un premier et seul cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), communément appelée la maladie de la vache folle, a été rapportéo ...

Lien :

http://www.radio-canada.ca/regions/alberta/2013/05/17/004-anniversaire-crise-vache-folle-efforts-remission.shtml

****

Risque d'Havelanche

Il y a quinze ans apparaissait en Belgique le premier cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), également appelée "maladie de la vache folle", à Havelanche. Aucun cas de cette maladie n'a été recensé dans le royaume depuis 2006. L'Europe pourrait même décider en 2013 de supprimer les évaluations menées dans les abattoirs belges sur les bovins, a fait savoir le Centre d'étude et de recherches vétérinaires et agrochimiques (CERVA).

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1526770/2012/10/31/La-vache-folle-c-est-fini.dhtml

(Premier novembre 2012)

 

Mad cow

Une retraite active pour cette hollandaise frisonne de réforme

Cette nouvelle rubrique est destinée à être alimentée (sans farines) avec d'anciens documents, coupures de journaux, communiqués divers, etc...et aussi des nouveaux à caractère historique

Dix ans déjà (au Canada)
Un extrait de la vidéo de Radio-Canada le 22 mai 2013
En avril 1996, on était en plein dans la première crise La deuxième a eu lieu quand on a su que l'ESB pouvait passer à l'homme
Il est vrai que la décision britannique de la semaine précédente avait de quoi faire réfléchir
Description

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

14.06 | 20:34

Ce n'est pas clair..Qui a tort, qui a raison, et en disant quoi?

...
14.06 | 17:52

tu te trompes , ce sont les chinois qui ont raison

amicalement

...
18.12 | 23:29

Vous avez raison J'ai mis cette image sur mon blog début 2012 et je ne me suis pas relu depuis.... Je corrige en remplaçant phlébotome par cératopogonidé

...
18.12 | 22:28

Bonjour, juste pour vous dire qu'il s'agit d'un culicoides (moucheron de la famille ceratopogonidae) et non un phlebotome (famille Psychodidae)

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE