tremblez braves gens!

16 juillet

 

https://flutrackers.com/forum/forum/internet-communication/avian-flu-diary/779408-h2n2-everything-old-is-flu-again

 

*

7 juin 2017

    OMS - MARS 2017 - Virus grippaux zoonotiques: caractéristiques génétiques et antigéniques et mise au point de virus vaccinaux candidats pour se préparer à une pandémie

http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/254828/1/WER9212-129-144.pdf

Parmi les vaccins candidats, beaucoup sont annoncés disponibles, mais on ne dit pas en quelle quantité.

= = = = = = = =

Première transmission interhumaine  avec le (nouveau?) H7N9

UNDISPATCH 26/05/17 For the first time, a new strain of bird flu was transmitted human-to-human. This is highly unusual–and could be the first sign of new global pandemic.

Clin Infect Dis. 2017 Apr 12. Preliminary epidemiologic assessment of human infections with highly pathogenic avian influenza A(H5N6) virus, China.

 

https://www.undispatch.com/first-time-new-strain-bird-flu-transmitted-human-human-highly-unusual-first-sign-new-global-pandemic/?utm_content=buffer35e13&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

 Si cela se confirme, les H7 seront sans doute plus à craindre pour l'homme que les H5 !

 

 

1er juin 2014  (D'après de blog du Wall Street Journal)

Grippes aviaires, grippes porcines....

Une pandémie qui fait peur : l'information sans frontières

http://blogs.wsj.com/corporate-intelligence/2014/05/28/bird-flu-swine-flu-chicken-industry-warns-against-names-going-viral/

 

<<...ces noms de maladies font plus de mal que de bien? Les éleveurs de volaille disent oui, et demandent à la communauté mondiale des maladies infectieuses à repenser les noms..>>

***

23 novembre

Décès de James H. Steele

 

http://www.nytimes.com/2013/11/22/us/james-h-steele-pioneer-in-veterinary-public-health-dies-at-100.html?_r=0
James H. Steele, un vétérinaire dont les efforts de pionnier pour prévenir la propagation des maladies des animaux aux humains ont amené à être appelé "le père de la santé publique vétérinaire", est décédé le 10 novembre à Houston à l'âge de 100 ans et demi.

 

Né en avril 1913, il a pris sa retraite à 70 ans, en 1983, de sorte que l'on ne trouve pas ses travaux sur le net.et qu'il est donc peu cité par les jeunes. J'y ai cependant trouvé quatre de ses dernières publications de 2007, 2008 et 2011. Il ne faut donc pas s'étonner qu'il soit pratiquement inconnu en France, qui a eu d'autres pionniers, non cités bien entendu par les anglophones, Pasteur mis à part.

 

 **

 

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20411497
Vet Ital. 2007 Jan-Mar;43(1):5-19.
Confronting zoonoses through closer collaboration between medicine and veterinary medicine (as 'one medicine').
Kahn LH, Kaplan B, Steele JH

 

Résumé
Au 19e siècle, le concept de «un (seul et même) médicament» a été adopté par les dirigeants des communautés médicale et vétérinaire. Au 20e siècle, les efforts de collaboration entre la médecine (humaine) et la médecine vétérinaire ont considérablement diminué. Bien qu'il y ait eu quelques exceptions notables, comme la proposition de Calvin W. Schwabe pour unifier les efforts conjoints de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture et l'Organisation mondiale de la Santé pour lutter contre les maladies zoonotiques la médecine humaine et vétérinaire et «un médicament» ont langui dans le milieu moderne des soins cliniques, de la santé publique et de la recherche biomédicale. Les risques de transmission de maladies zoonotiques sont rarement abordés dans les soins cliniques, ce qui est particulièrement préoccupant si les humains et / ou les animaux sont immunodéprimés. Les médecins et les vétérinaires devraient mieux informer leurs patients et leurs clients accompagnés d'animaux. Le risque d'acquisition d'une zoonose peut être considérable dans le milieu de travail. Les efforts de collaboration dans la recherche biomédicale peuvent faire beaucoup pour améliorer la santé humaine et animale. Alors que la menace des zoonoses continue d'augmenter dans le 21e siècle, la médecine et la médecine vétérinaire doivent revivre « un médicament » pour répondre adéquatement à ces défis. Les stratégies de relance de «une médecine » doivent impliquer l'éducation médicale et vétérinaire, la médecine, les soins cliniques, la santé publique et la recherche biomédicale.

 

***
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20422557
Vet Ital. 2007 Oct-Dec;43(4):785-7.
A personal history of veterinary public health in the Pan American Health Organization.
Steele JH.

 

Résumé
L'introduction de maladies dans le Nouveau Monde a changé la flore et de la faune. La nécessité pour des activités de santé publique et vétérinaire coordonnées a été souligné lorsque les maladies du charbon et de l'encéphalite ont été signalés dans les populations autochtones. L'Organisation panaméricaine de la santé a été un promoteur de la santé publique et animale depuis sa création. Aucune des deux disciplines ne peut réussir sans l'autre.
***
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18328295
Am J Med. 2008 Mar;121(3):169-70. doi: 10.1016/j.amjmed.2007.09.023.
Teaching "one medicine, one health".
Kahn LH, Kaplan B, Monath TP, Steele JH.
***
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21824162
Ann N Y Acad Sci. 2011 Aug;1230:4-11. doi: 10.1111/j.1749-6632.2011.06138.x.
One health-one medicine: unifying human and animal medicine within an evolutionary paradigm.
Currier RW, Steele JH
Résumé
« Une (seule) santé » est un concept datant du début de la civilisation, qui a favorisé l'avis qu'il n'y avait pas de distinction majeure entre médecine humaine et animale. Malgré sa persistance à travers le 19ème siècle, cette vision commune était alors presque oubliée au début du 20e siècle. Elle connaît aujourd'hui une renaissance, qui coïncide avec une prise de conscience du rôle que joue la biologie évolutive en matière de santé humaine et animale, y compris les infections sexuellement transmissibles (IST). Un certain nombre d'IST chez les humains causent des infections comparables chez les animaux. De même, les humains et les animaux ont une IST unique dans chaque camp de mammifères. Ces similitudes et les différences offrent des possibilités pour les études médicales et de santé publique de base, y compris un aperçu de l'évolution qui peuvent être tirées de l'enquête interdisciplinaire en cours - en particulier avec les outils d'analyse moléculaires disponibles - dans ce qui peut devenir un âge d'or de la découverte mutuellement utile
***
Sur les zoonooses, on peut consulter avec profit un dossier INRA de 2005 (n°123) avec 6 références, toutes anglophones, of course ! et qui sont dans la toile.re of course !
Je ne critique pas, je fais la même chose, ce qui me permet d'écrire ou de recopier plusieurs pages par jour quand il le faut !
Les références citées dans le dossier INRA sont
[1] Woolhouse,MEJ. 2002.Population biology of emerging and re-emerging pathogens.
Trends Microbiol. 10 (10 suppl) S3-S7.
[2] Feldmann H. et al, 2002. Emerging and re-merging infectious diseases.
Med. Microbiol.Immunol. 191 : 63-74. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12410344
[3] Cleaveland S. et al, 2001. Diseases of humans and their domestic mammals : pathogen characteristics, host range and the risk of emergence. Phil.Trans.R.Soc.Lond.B. 356 : 991-999.
[4] World Health Organization.Communicable diseases 2002 : global defence against the infectious disease threat (Editor:MK Kindhauser). Geneva, 2003. - www.who.int/infectious-diseasenews/cds2002/index.html
[5] Tauxe R.V., 2002. Emerging Foodborne Diseases. Int. J. Food Microbiol. 78 : 31-41.
[6] Daszak P. et al, 2000. Emerging infectious diseases of wildlilfe.Threats to biodiversity and human health. Science. 287 : 443-449.
[7] Woolhouse MEJ. et al, 2001.Population Biology of multihost pathogens. Science. 292 :1109-1112.

 

*************

4 août 2013    L'île Maurice en alerte et en nettoyage saisonnier

on lit   "une vaste opération de nettoyage et de désinfection a été organisée mercredi"

***

21 février   Le César de l'originalité du scénario est attribué au H3N2Switzerland2013

Cette fois, nous avons une vraie pandémie grippale causée par l'inattendue souche de H3N2.  Les vieux, de plus en plus négligés par notre société, vont mourir à l'hôpital en passant par les urgences. Très peu sont vaccinés contre les bactéries  pulmonaires réfractaires auxquelles les nouvelles, devenues peu sensibles aux antibiotiques courants, viennent prêter main forte.

***

3 juillet

http://www.rtl.be/info/monde/europe/1015069/l-ue-renforce-ses-mecanismes-de-lutte-contre-les-pandemies

 

"L'Union européenne s'est dotée mercredi de mécanismes visant à mieux anticiper et gérer les grandes menaces sanitaires, comme la pandémie de grippe A en 2009, en permettant notamment aux États de se regrouper pour acheter des vaccins et de les payer ainsi moins cher. 
Le Parlement européen, réuni en plénière à Strasbourg, a donné son feu vert définitif à ces mécanismes visant à éviter la répétition des erreurs et combler les lacunes constatées lors des crises passées, par exemple la grippe A en 2009 ou la contamination à la bactérie E.coli en 2011. A l'avenir, l'"état d'urgence sanitaire" pourra être déclaré à l'échelle de l'Europe, afin de déclencher plus rapidement la production de vaccins et la mise à disposition des médicaments nécessaires

***

13 juin

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sante-publique/pandemie-grippale-l-oms-simplifie-son-systeme-d-alerte

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier un nouveau système d’alerte et de gestion du risque de pandémie grippale. Le nouveau document intitulé « Pandemic Influenza Risk Management » tire les leçons de la pandémie de grippe A(H1N1) de 2009 au cours de laquelle la gestion de l’OMS avait suscité de vives critiques. Il s’agit d’une version provisoire que les États pourront amender d’ici à fin août, avec la publication définitive au cours de cette année.

****

16 mai

On nous a menacé deux fois de pandémie cette année

Une première fois en mars-avril à l'occasion du nouveau H7N9, grippe beaucoup plus humaine qu'aviaire

Une deuxième fois en mai pour commenter le nouveau coronavirus qui  ne se contente pas du nez des animaux mais s'attaque aux poumons des hommes immunodéprimés.

***

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Coronavirus-on-nous-refait-le-coup-du-H1N1-18001.html

http://www.bvoltaire.fr/franckvinrech/coronavirus-on-nous-refait-le-coup-du-h1n1,22395

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/marisol-touraine-utilise-le-sras-135709

***

29 janvier 2013

http://www.jolpress.com/sante-grippe-aviaire-h5n1-fao-virus-betail-article-816984.html

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a prévenu mardi 29 janvier des risques de réapparition de la grippe aviaire et d'autres maladies animales dangereuses, à moins d'un renforcement des mesures de surveillance et de contrôle au niveau mondial.

 

Photo : NewsHour/Flickr cc.

 

Le monde risque une répétition des flambées désastreuses de grippe aviaire apparues en 2006, alerte l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, à moins que la surveillance et le contrôle de cette maladie et d'autres maladies animales dangereuses ne soient renforcés au niveau mondial.

Pas assez de précautions

« La poursuite de la crise économique internationale signifie qu'il y a moins d'argent disponible pour la prévention de la grippe aviaire de type H5N1 ou d'autres menaces d'origine animale. Cela n'est pas seulement vrai pour les organisations internationales, mais aussi pour les pays eux-mêmes », a affirmé Juan Lubroth, vétérinaire en chef de la FAO« Même si tout le monde sait qu'il vaut mieux prévenir que guérir, je suis préoccupé parce que les gouvernements, dans les conditions actuelles, sont incapables de rester sur leurs gardes. »

La FAO recommande donc une stricte vigilance car de larges réservoirs du virus H5N1 seraient encore présents dans certains pays d'Asie et du Moyen-Orient où la maladie est devenue endémique. En l'absence de contrôles, le virus pourrait se propager facilement au niveau mondial comme cela s'était produit lors du pic des flambées en 2006. À l'époque, 63 pays avaient été touchés.

Il est profitable d'investir

Entre 2003 et 2011, la maladie a entraîné la mort ou contraint à l'abattage de plus de400 millions de poulets et canards d'élevage et provoqué des pertes économiques évaluées à 20 milliards de dollars. Le virus a aussi infecté plus de 500 personnes et en a tué plus de 300, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Constat d’autant plus amer qu'il a été démontré que des mesures appropriées peuvent éliminer complètement le virus H5N1 de la filière avicole et protéger ainsi la santé et le bien-être des individus. « L'inaction face à des menaces réelles pour la santé des animaux et des hommes ne manque pas de surprendre », a tenté d’alerter Juan Lubroth.

Une autre menace grandissante : la peste chez les petits ruminants

Autre menace grandissante, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture : la peste des petits ruminants, une maladie hautement contagieuse capable de décimer des troupeaux entiers de moutons et de chèvres. « Elle est en pleine expansion en Afrique subsaharienne, provoque des ravages notamment en République démocratique du Congo, et commence à déborder dans le sud de l'Afrique », a indiqué Juan Lubroth« L'ironie veut qu'un excellent vaccin parfaitement au point existe pour la peste des petits ruminants, mais peu de gens l'utilisent », a ajouté Juan Lubroth.

Il convient donc, selon la FAO, d'investir davantage dans la prévention pour améliorer à la fois les pratiques d'hygiène, le contrôle des marchés et des frontières ainsi que la sécurité sanitaire dans les fermes d'élevage et sur les marchés. 

************

Photo   Parmi les premières pandémies, certaines ont peut-être décimé les petits dinosaures, qui devenaient multicolores avant de succomber  ????

Plus sérieusement et bien plus proche de nous, la célèbre "grippe espagnole"

HTTP://WWW.SLATE.FR/STORY/67051/GRIPPE-ESPAGNOLE-1918-PIRE-PANDEMIE-HISTOIRE

-Avec une photo d'une salle d'un hôpital militaire américain à Aix-les-Bains en 1918 / U.S. Army Medical Corps photo via National Museum of Health & Medicine via Wikimedia Commons -

LA GRIPPE ESPAGNOLE DE 1918, LA PIRE PANDEMIE DE L'HISTOIRE


**

 

Commentaires

14.06 | 20:34

Ce n'est pas clair..Qui a tort, qui a raison, et en disant quoi?

...
14.06 | 17:52

tu te trompes , ce sont les chinois qui ont raison

amicalement

...
18.12 | 23:29

Vous avez raison J'ai mis cette image sur mon blog début 2012 et je ne me suis pas relu depuis.... Je corrige en remplaçant phlébotome par cératopogonidé

...
18.12 | 22:28

Bonjour, juste pour vous dire qu'il s'agit d'un culicoides (moucheron de la famille ceratopogonidae) et non un phlebotome (famille Psychodidae)

...
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE